Il y a tout juste un an, l’équipe d’Art Genève lançait Artmonte-carlo (Voir Artmonte-carlo donne rendez-vous aux collectionneurs monégasques). Tout comme son homologue suisse, ce nouveau rendez-vous monégasque s’imaginait comme une boutique art fair réunissant une trentaine de galeries triées sur le volet et certaines des institutions les plus dynamiques de la région.

Pour sa deuxième édition, le directeur de l’événement Thomas Hug a voulu réunir des galeries encore plus prestigieuses au sein du Grimaldi Forum. Il est revenu pour nous sur les grandes lignes du programme du salon, qui se déroulera sur le Rocher du 29 au 30 avril prochain.

NEWS OF THE ART WORLD – Comment avez-vous envisagé cette deuxième édition, par rapport à la première l’an passé ?

Thomas Hug La grande différence entre la première édition et celle-ci, c’est l’intérêt que suscite l’événement. L’année dernière, nous avions déjà un programme très qualitatif, sérieux et solide. Mais comme pour toute première édition, beaucoup de gens n’avaient pas compris qu’il s’agissait d’un nouveau salon. Cette année, nous voyons qu’il y a beaucoup plus de collectionneurs, de visiteurs internationaux et de journalistes qui annoncent leur venue. La grande différence, c’est le rayonnement.

Comment avez-vous élaboré la liste des galeries présentes ?

Comme je le disais, nous étions déjà sur un salon très qualitatif l’année passée. Il manquait cependant quelques grandes enseignes comme Gagosian, Marian Goodman ou Chantal Crousel. Elles seront toutes présentes pour cette édition.

Nous avons aussi de nouvelles galeries européennes très intéressantes comme The Breeder qui nous vient d’Athènes, la galerie italienne Photo&Contemporary, spécialisée dans la photographie, et plusieurs galeries berlinoises comme Barbara Thumm. Artmonte-carlo se déroule cette année pendant le Gallery Weekend de Berlin, un événement qui attire beaucoup de visiteurs chaque année. C’est pourquoi nous avons essayé de faire des ponts avec la capitale allemande. Notre sponsor Tag Aviation, spécialisé dans l’aviation privé, nous met notamment à disposition un avion pour faire venir collectionneurs et journalistes de Berlin à Monaco pour visiter le salon.

Quelle est la particularité d’Artmonte-carlo par rapport aux autres salons ou foires ?

Nous présentons à la fois une plateforme dédiée aux galeries internationales de renom, et un espace dédié aux institutions, avec un fort ancrage régional. Nous invitons par exemple le Nouveau Musée National de Monaco, la Fondazione Bonotto, l’Espace de l’Art Concret, Sam Art Projects… Tous ceux qui font la culture sur la côte d’Azur et au nord de l’Italie.

Cette dynamique bilatérale est très importante pour nous. Les galeries internationales amènent leurs clients et leurs acheteurs. Nous donnons à ces derniers l’occasion de découvrir l’identité d’une région où l’activité du monde de l’art contemporain est très riche.

L’année dernière, une Nuit Blanche avait été organisée en parallèle d’Artmonte-carlo. Qu’en est-il cette année ?

Cette année, la Nuit Blanche n’a pas lieu. Le projet est en discussion, il se pourrait qu’il se déroule tous les deux ans, comme une biennale.

Nous avons donc pris les devants pour investir nous-même l’espace public en installant un grand pavillon d’architecte sur l’esplanade du Grimaldi Forum. Il s’agit d’une bulle géante imaginée par l’architecte et artiste Hans-Walter Müller. Dans ces énormes structures gonflables, nous organiserons des événements et notamment un concert hommage à Philip Glass.

Nous proposons aussi, comme l’année dernière, une exposition sur un bateau. Quinze artistes y sont rassemblés.

Artmonte-Carlo Thomas Hug

Artmonte-Carlo 2016, Fondazione Sandretto Re Rebaudengo

La foire étend ses domaines d’intérêt cet année avec un espace consacré au design. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Cela nous tenait à cœur de présenter du design. C’est pourquoi nous avons cherché une formule nouvelle et forte. Il y aura ainsi un nouvel espace dédié de 500m2 au Grimaldi Forum, que nous avons nommé Objet, mes amis. Les galeries de design ne seront pas présentes avec des stands individuels, mais elles participeront à une exposition commune, dont le commissariat a été confié à Martine Bedin. Nous réunissons ainsi une vingtaine de grandes enseignes d’Italie, d’Angleterre, d’Allemagne…

Cette nouvelle formule permettra aux visiteurs du salon de découvrir le design et l’artisanat contemporain d’une manière différente par rapport à ce qui se fait habituellement dans les foires. La formule est appréciée des galeries, souvent moins présentes dans les salons d’art contemporain. Je pense que cette exposition aura beaucoup d’impact.

Après Art Genève et Artmonte-carlo, avez-vous des projets de développement ?

Nous en avons, mais je ne peux pas encore les annoncer officiellement, c’est trop tôt ! À l’avenir nous allons travailler sur des projets soit initiés par nous, soit sur des collaborations avec des événements existants qui pourraient avoir besoin de notre ancrage européen et de notre organisation pour continuer à se développer.

Articles Similaires
Gareth Nyandoro, Stall(s) of fame au Palais de Tokyo

SAM Art Projects donne carte blanche à Gareth Nyandoro au Palais de Tokyo

On avait découvert Gareth Nyandoro dans les allées d’Art Paris Art Fair. Son œuvre Kuguruguda Stambo (Hypnotic Lollipop Eaters), grande

Taro Izumi

Taro Izumi rend hommage à Paris à la Galerie Vallois

Au Japon, Taro Izumi, 40 ans, s’est déjà fait un nom. Ses œuvres sont présentes dans plusieurs institutions et il

Anselm Kiefer CAFA

Les commissaires d’une exposition controversée d’Anselm Kiefer en Chine se défendent

Depuis novembre dernier, une exposition d’œuvres de l’artiste allemand Anselm Kiefer au Central Academy of Fine Arts Museum (CAFA) de

Artgenève

Artgenève, la foire suisse qui gagne du terrain

Chaque année au mois de juin, le monde de l’art se presse à Bâle pour prendre part à la frénésie

Trump Shrigley

Le monde de l’art réagit à la victoire de Donald Trump

Depuis le début de la campagne présidentielle, la majeure partie des artistes américains ont soutenu la candidate démocrate Hillary Clinton.

Pin It on Pinterest