Art Basel Miami n’est pas une foire comme les autres. C’est l’endroit où tous les VIP se retrouvent, où les fêtes sont les plus nombreuses et l’ambiance la plus détendue. C’est aussi l’événement qui termine l’année et permet de tirer un dernier bilan du marché de l’art. Tour d’horizon des échos de ce Art Basel Miami 2016, qui accueillait cette année 268 galeries de 29 pays.

Des ventes mais une fréquentation en baisse

Cette année, de nombreuses inquiétudes entourent Art Basel Miami et notamment le virus Zika qui, s’étant installé en Floride, aurait découragé de nombreux collectionneurs voulant faire le déplacement. Les grandes ventes de novembre aux résultats mitigés et le contexte politique se sont ajoutées à ces complications.

Ce sont peut-être toutes ces raisons qui font que la presse évoque une baisse de la fréquentation d’Art Basel Miami, visible dès la preview VIP. Dans le Quotidien de l’art, Emmanuelle Lequeux raconte une “quiétude” dans une époque qui appelle une certaine “frilosité”. Artinfo note des ventes “solides” malgré une foule moins présente et des allées presque vides. La publication souligne tout de même de belles ventes pour les galeries Mitchell-Innes, Skarstedt, Thaddaeus Ropac et Van de Weghe. Ces derniers ont vendu une œuvre de Donald Judd pour 700 000 dollars (environ 656 000 euros). Selon Artnews, la galerie Gagosian a cédé une toile de Gerhard Richter pour 5,8 millions de dollars (5,4 millions d’euros).

Plus optimiste que ses confrères, le Miami Herald note une foule “plus petite mais très enthousiaste”, soulignant la présente de Barbra Streisand ou Martha Stewart comme invitées de marque. “Les VIP qui sont venues à la preview d’Art Basel ont amené leur portefeuille et ont eu envie d’investir” note le journal local. Même remarque du côté d’Artnews où les galeristes ont salué la présence de collectionneurs motivés, bien que moins présents que les années précédentes.

Un sous-texte politique bien présent

Les galeries ont profité de cette édition particulière pour apporter dans leurs valises des œuvres politiques, faisant allusion à l’état du monde en 2016. La galerie Blum & Poe a ainsi affiché sur son stand l’œuvre de Sam Durant End White Supremacy créée en 2008. Le galeriste Tim Blum a expliqué au Miami Herald que la présence de ce genre d’œuvres était particulièrement appréciée cette année par les visiteurs d’Art Basel. Plusieurs travaux faisaient également écho à la récente élection de Donald Trump, notamment ceux de Barbara Kruger chez Sprüth Magers.

Comme le note Artnet, de nombreux artistes ont présenté des œuvres en résonance avec le mouvement Black Lives Matter, notamment Derrick Adams ou Kerry James Marshall. Le travail de ce dernier fait actuellement l’objet d’une rétrospective au Met à New York.

Malgré ces efforts, le Quotidien de l’art déplore un manque de “sensations fortes et de surprises”, confirmant la tendance de plusieurs grandes foires en 2016. L’événement vient clore une année pleine d’incertitudes pour le marché de l’art.

Articles Similaires
Art Basel Hong Kong

Une cinquième édition d’Art Basel Hong Kong couronnée de succès

Tous les rapports le montrent : l’Asie est désormais l’un des centres névralgiques du marché de l’art. Ce qui fait

Sotheby's asie asia insurance chine

La Chine reprend la tête du marché de l’art

Artprice vient de publier son rapport annuel, réalisé en partenariat avec le groupe chinois Artron. L’occasion de dresser un bilan

Düsseldorf MCH group

Le propriétaire d’Art Basel, MCH Group, acquiert 25,1% d’Art Düsseldorf

MCH Group continue sa stratégie mondiale. Déjà fort d’une présence à Bâle, à Hong Kong et à Miami, le groupe

Laurence Dreyfus

Laurence Dreyfus : “Chez les américains à Miami, le désir d’art est toujours plus fort que la peur”

Depuis plus de 10 ans, la conseillère en art et commissaire d’exposition Laurence Dreyfus monte, en marge de la FIAC,

Art Basel Hong Kong Buenos Aires

Buenos Aires sera la première ville partenaire d’Art Basel

C’est au milieu de son édition hongkongaise qu’Art Basel a annoncé le lancement de son tout nouveau projet Art Basel

Pin It on Pinterest