La documenta 14 a fermé ses portes le 17 septembre à Kassel. Cet événement-phare de l’art contemporain a réuni 160 artistes venus du monde entier, qui ont dressé un bilan plutôt sombre de la société dans laquelle nous vivons. Il a accueilli 891 500 visiteurs en Allemagne et 339 000 en Grèce.

Malgré ces bons chiffres, l’événement s’est fermé sur un scandale. À l’heure du bilan, de nombreux médias ont annoncé que la documenta était proche de la faillite, notamment à cause du pendant grec de l’exposition, qui s’est déroulé cet été à Athènes et aurait coûté plus cher que prévu. Le journal allemand HNA a annoncé dès mi-septembre un déficit de 7 millions d’euros, qui aurait été comblé grâce à une aide financière de la ville de Kassel et de la région. Le maire de la ville a expliqué dans un communiqué que l’événement avait “une importance extraordinaire pour Kassel.”

Peu de temps après l’annonce de ces difficultés financières, le commissaire de la documenta Adam Szymczyk et son équipe ont eux aussi publié un communiqué pour se défendre des accusations de mauvaise gestion des fonds. “Les politiciens ont encouragé ce soulèvement des médias, écrivent-ils, en propageant l’idée d’une faillite imminente de la documenta tout en se posant comme les “sauveurs” d’une crise qu’ils ont laissé se développer.” Selon Artnet, l’équipe de commissaires a expliqué que la somme d’argent que rapportait la documenta à Kassel était bien plus importante que ce que la région dépensait pour l’événement. Ils ont aussi expliqué que la valeur d’un événement ne se calculait pas sur la base de ses bénéfices. “Les attentes d’un succès toujours grandissant et d’une croissance permanente génèrent des conditions de travail proches de l’exploitation et mettent en péril le potentiel d’action critique et d’expérimentation artistique de l’événement”, écrivent-ils. Ils notent aussi dans leur lettre la durée plus importante de l’événement cette année.

Suite à ce communiqué, plus de 200 artistes qui ont participé à l’exposition ont fait entendre leurs voix pour soutenir la documenta. “Nous nous inquiétons de cette société où l’on place le prix du ticket au-dessus de l’importance de l’art”, écrivent-ils.

L’avenir de l’événement devrait être au cœur des discussions ces prochains mois. La prochaine documenta devrait se dérouler à Kassel en 2022.

Articles Similaires
Heini Gut Documenta

Des oeuvres de la Documenta vandalisées à Kassel

C’est un triste anniversaire pour la Documenta de Kassel en Allemagne, qui fête cette année ses soixante ans. Selon ArtNet,

Gerhard-Richter-contemporary-art

Gerhard Richter : un art abstrait qui flirte avec la figuration

« Sa peinture foncièrement philosophique, plutôt que conceptuelle au sens strict, sa pensée radicale et son savoir-faire souvent traditionnel rangent Richter

Arte Povera market

Arte Povera: un art pas si pauvre

Jusqu’ici, l’Arte Povera était pourtant loin d’être perçu comme un marché spéculatif. Cet art conceptuel, expérimental et parfois éphémère a

Adam Szymczyk Kunsthalle Basel Documenta

Adam Szymczyk prend la tête du Musée des Cent Jours

C’est finalement Adam Szymczyk qui succédera à Carolyn Christov-Bakargiev. A 42 ans, le directeur de la Kunsthalle de Bâle est

Pin It on Pinterest