Mark Rothko n’est pas à proprement parler un enfant de Portland. Le musée d’art de la ville américaine, située dans l’État de l’Oregon, a pourtant décidé de rendre hommage au peintre en lui dédiant la future aile destinée à relier ses deux bâtiments. Un large corridor tout en verre dont la construction débutera en 2018, pour une ouverture au public vers 2020-2021.

Certes, Mark Rothko n’est pas originaire de Portland, mais son destin est pourtant indéniablement lié à la métropole. Né en 1903 Dvinsk, aujourd’hui Daugavpils en Lettonie, il est arrivé à Portland à l’âge de 10 ans avec sa famille. Il a d’abord fréquenté la Lincoln High School de la ville puis pris ici ses premiers cours de peinture, avant de se rendre à l’université de Yale. Il s’est ensuite établi à New York pour mener sa carrière artistique, devenant l’un des membres actifs de l’« École de New York » grâce à son goût pour l’expressionnisme abstrait, avant qu’il ne développe sa « peinture en champs de couleur ».

Les allers-retours vers Portland n’étaient donc pas si fréquents pour le peintre. Mais la ville ne lui en tient pas rigueur. Le musée d’art est d’ailleurs le premier à lui avoir offert une rétrospective, en 2012, quarante-deux ans après sa mort. L’hommage ira donc plus loin avec ce pavillon, qui portera le nom de l’artiste naturalisé américain. Une reconnaissance rendue possible grâce à un don de 8 millions de dollars déposé par une personne anonyme qui tenait à célébrer l’artiste. Le budget pour l’ensemble de l’extension s’élève quant à lui à 75 millions de dollars.

Partenariat avec les enfants de Rothko

Les enfants de Mark Rothko sont étroitement liés à ce projet. Christopher Rothko et Kate Rothko Prizel vont même prêter au musée plusieurs œuvres de leur père issues de leur collection personnelle. Ces tableaux seront transmis au Portland Art Museum individuellement, suivant un roulement censé tenir sur vingt ans. « Portland a joué un rôle important dans la jeunesse de mon père. Nous sommes pressés de pouvoir partager toutes ces œuvres avec le public et de donner à Rothko un rôle plus actif dans la vie culturelle dynamique de la ville », a déclaré Christopher Rothko dans un communiqué transmis par le musée.

En attendant ce coup de projecteur sur l’artiste du côté de Portland, les aficionados du peintre peuvent (re)découvrir ses œuvres à côté de ses contemporains Pollock, Still, de Kooning ou Kline dans le cadre de la rétrospective Abstract Expressionism, tout juste ouverte à la Royal Academy de Londres.

Articles Similaires
Glafira Rosales

Affaire Knoedler : Glafira Rosales condamnée à verser 81 millions de dollars aux victimes

Glafira Rosales, l’une des figures clés de l’affaire Knoedler, vient d’être condamnée par la justice américaine à payer 81 millions

Peter Doig Christie's records record

Une soirée de records chez Christie’s

Dix records. C’est par ce chiffre triomphant que Christie’s a introduit le bilan de sa vente du 7 mars, qui

Dmitri Rybolovlev

Dmitri Rybolovlev vend des œuvres de sa collection

Bloomberg donne des nouvelles de l’affaire qui oppose Yves Bouvier et Dmitri Rybolovlvev sous la plume de Katya Kazakina et Hugo

Glafira Rosales

Pas de peine de prison supplémentaire pour Glafira Rosales dans l’affaire Knoedler

C’est l’une des histoires de contrefaçons les plus retentissantes de ces dernières décennies. L’arnaque implique des sommes astronomiques (80 millions

Orion Analytical Sotheby's

Sotheby’s acquiert Orion Analytical pour lutter contre les faussaires

Sotheby’s continue de renforcer ses équipes. Après Mei Moses Art Indices (Voir Sotheby’s achète l’indice Mei Moses Art Indices), la

Pin It on Pinterest