Depuis le début de la campagne présidentielle, la majeure partie des artistes américains ont soutenu la candidate démocrate Hillary Clinton. Le galeriste star Larry Gagosian a par exemple organisé un événement pour la soutenir au mois de septembre. L’artiste Jeff Koons a quant à lui donné 50 000 dollars pour sa campagne. Au-delà de ces échanges financiers, de nombreux artistes ont élevé leurs voix au fil des mois pour dénoncer les idées de l’homme d’affaire américain. Le collectif anarchiste INDECLINE a ainsi installé des statues peu flatteuses le représentant dans tout le pays (Voir Un collectif d’artistes installe des statues de Trump nu dans plusieurs villes américaines) tandis que les deux artistes David Gleeson et Mary Mihelic ont passé l’année à enchaîner des performances anti-Trump dans l’un de ses bus de campagne.

C’est donc en toute logique que le monde de l’art s’est retrouvé sous le choc à l’annonce des résultats des élections présidentielles. En découvrant la victoire de Donald Trump, de nombreux artistes et figures du milieu ont réagi, notamment sur les réseaux sociaux.

Donald Trump

La statue de Donald Trump installée dans plusieurs ville des États-Unis

Les artistes s’indignent sur les réseaux sociaux

Comme souvent ces derniers mois, Instagram a été le lieu de rassemblement pour tous ceux qui voulaient s’exprimer par une image forte. L’artiste Wolfgang Tillmans, qui avait déjà été abasourdi par le vote du Brexit, a immédiatement posté une image de la Statue de la Liberté pleurant, suivie de captures d’écran s’alarmant des tweets de Marine Le Pen ou des textes dénonçant le sexisme du nouveau président. L’artiste David Shrigley a posté un dessin représentant une “apple pie” sur laquelle trône un crâne. Le sculpteur Thomas Houseago a partagé une image en appelant à défendre – malgré les circonstances – la créativité, l’amour, la beauté, la vérité, l’art et la liberté.

Le site d’art Hyperallergic a quant à lui repris une œuvre forte de Leone Ermer, The Nightmare, qui reprend les éléments de la toile de Füssli. À la place du personnage féminin, on y voit une Statue de la Liberté étendue. Sur son ventre, le monstre de la peinture originale est affublé d’une casquette portant le slogan de la campagne de Trump (“Make America Great Again”) et un drapeau confédéré. Quant à Shepard Fairey, qui avait signé Hope, l’une des images fortes de la présidence de Barack Obama, il a écrit un texte sur son blog décrivant son dégoût pour un vote “xénophobe”, “raciste” et “sexiste”.

Toutes ces réactions sont intervenues dans les quelques heures qui ont suivi l’élection, mais il est certain que ce tournant dans la vie politique américaine devrait être un sujet d’inspiration important dans les prochaines années.

Un effet sur les ventes d’automne ?

À une semaine des grandes ventes de novembre, qui ont été décalées à cause des élections, certains, plus pragmatiques, se sont aussi inquiétés de l’effet des résultats sur le marché. L’annonce de la victoire de Donald Trump a immédiatement entraîné une chute des marchés boursiers, qui pourrait influer sur le marché de l’art. Par ailleurs, comme le notait The Art Newspaper dans un article à ce sujet, les élections ont tendance à entraîner une baisse des investissements. Pour l’heure, il est trop tôt pour savoir quelles répercussions durables auront cette élection sur les artistes ou sur les achats des collectionneurs. Des éléments de réponse devraient être donnés ces prochains mois.

Articles Similaires
artmonte-carlo Thomas Hug

Le salon Artmonte-carlo monte en puissance pour sa seconde édition

Il y a tout juste un an, l’équipe d’Art Genève lançait Artmonte-carlo (Voir Artmonte-carlo donne rendez-vous aux collectionneurs monégasques). Tout comme

Jeff Koons Vuitton

Jeff Koons lance sa collaboration avec Louis Vuitton

Une fois n’est pas coutume, Jeff Koons soulève les passions. Cette fois ci, ce n’est pas avec un bouquet de

donald trump artistes américains

Les artistes américains manifestent contre les propositions budgétaires de Donald Trump

Près de 400 personnes ont défilé dans les rues de New York le 3 avril pour protester contre les propositions

Ai Weiwei New York

Ai Weiwei va installer des clôtures à New York

Ai Weiwei a multiplié les performances et autres installations ces dernières années en soutien aux réfugiés. Il n’a eu cesse

plagiat jeff koons Jean-François Bauret

Jeff Koons condamné pour contrefaçon

Ce n’est pas la première fois que Jeff Koons est accusé de plagiat. En 2014 déjà, on reprochait à son

Pin It on Pinterest