Comme chaque année, le Art Fund a récompensé un musée britannique et l’a gratifié d’une dotation de 100 000 livres sterling. Le Victoria and Albert Museum a été couronné cette année au terme d’une cérémonie qui s’est tenue au Natural History Museum.

L’institution britannique a été choisie parmi quatre autres finalistes : le parc de sculptures écossais Jupiter Artland, le Bethlem Museum à Londres, la York Art Gallery dans le Yorkshire et l’Arnolfini à Bristol. Le directeur du Victoria and Albert Museum Martin Roth a été particulièrement surpris d’être choisi parmi des structures plus modestes, habituellement récompensées par ce prix. “Il y a beaucoup de petits musées qui font un travail incroyable, a-t-il témoigné. Nous étions heureux d’être dans les finalistes, mais les autres méritaient vraiment le prix et la dotation.”

Deux expositions à succès

Le jury a tenu à offrir une distinction au musée britannique qui est, selon eux, devenu “l’un des meilleurs” au monde et qui a brillé par son sens de l’initiative et de l’innovation. Stephen Deuchar, le directeur de l’Art Fund, a salué les efforts de l’institution qui a su mêler “divertissement” et “exigence” et intéresser des publics très différents. En 2015, le musée a accueilli deux expositions qui ont connu un énorme succès. L’une était dédiée au créateur Alexander McQueen et l’autre à l’histoire des textiles venus d’Inde (The Fabric of India). Le V&A a notamment réussi à capitaliser sur la popularité grandissante des temps forts consacrés à la mode. Alexander McQueen : Savage Beauty a accueilli 493 043 visiteurs venus du monde entier. Le musée a aussi entamé l’année dernière d’importants travaux dans ses salles consacrées à l’art européen.

Lors de son discours de remerciement, le directeur du musée a annoncé que les 100 000 lives sterling permettraient au musée de rouvrir son “Circulation department”, fermé depuis 1977. Il permettait de faire voyager les expositions du musée dans d’autres institutions du pays et d’entamer un dialogue national autour de l’art. “Ça a arrive à point nommé, a confié Martin Roth à la BBC. Après le vote du Brexit et tous les problèmes que nous rencontrons, nous avons besoin de cette solidarité. Il faut que nous travaillions ensemble.”

Articles Similaires
sotheby's double contemporary

Sotheby’s double la mise par rapport aux ventes contemporaines de 2016

Les craintes liées au Brexit semblent loin et Sotheby’s a continué sur la lancée de Christie’s (Voir Une soirée de

Frieze Art Fair

La Frieze ne craint pas le Brexit

Le 23 juin dernier, la Grande-Bretagne votait pour sa sortie de l’Union Européenne. La nouvelle faisait l’effet d’une bombe dans

Kamel Mennour

Kamel Mennour ouvre une galerie à Londres

Le Brexit ne fait pas peur aux galeristes. Après Thaddaeus Ropac, qui a annoncé l’ouverture d’une adresse dans le quartier

Sothebys Sotheby's maisons de ventes aux enchères

Une morne année pour les maisons de ventes aux enchères

Au lendemain des ventes londoniennes, Sotheby’s, Christie’s et ses rivales s’apprêtent à tirer un premier bilan de l’année 2016. Une

Henry Moore Christie's Brexit

Un record pour Henry Moore chez Christie’s

Les ventes du soir à Londres se sont terminées avec la soirée Defining British Art Evening Sale chez Christie’s. Un

Pin It on Pinterest