Christie’s vient de rendre son bilan annuel public par un communiqué de presse faisant état de ses résultats en 2016. Pour son 250ème anniversaire, la maison de ventes aux enchères a vendu pour 4 milliards de livres sterling (environ 4,6 milliards d’euros) d’œuvres d’art et d’objets de collection, soit une baisse de 16% de son chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente. En 2015, elles avaient déjà baissé de 5% (Voir Les ventes de Christie’s ont baissé de 5% en 2015). Des résultats qui n’étonneront personne, 2016 ayant été une année particulièrement difficile pour le marché et notamment pour ses principales rivales Sotheby’s et Phillips.

Christie’s explique dans son communiqué de presse que le volume des ventes publiques a baissé de 22%. Le nombre des œuvres déposé par les collectionneurs a baissé et la frilosité ambiante a empêché les coups d’éclat. Les œuvres adjugées à de très hauts prix ont cruellement manqué à l’appel. Pour expliquer cet état de fait Guillaume Cerutti, directeur général de Christie’s, évoque notamment une incertitude générale sur la situation économique et politique mondiale. La maison de ventes aux enchères note tout de même ses plus belles ventes de 2016, qui incluent la Meule de Claude Monet (vendue à New York pour 81,4 millions de dollars) et Untitled XXV de Willem de Kooning (vendu à New York pour 66,3 millions de dollars). La maison de ventes aux enchères a dispersé 4 des 5 lots les plus chers de 2016.

Augmentation des ventes de gré à gré et des ventes en ligne

Malgré ces difficultés générales, Christie’s note deux domaines qui ont connu une large évolution l’année passée. Les ventes de gré à gré, de plus en plus prisées, ont augmenté de 10%. Ce chiffre est surtout dû à l’achat par la France et les Pays-Bas de Portrait de Marten Soolmans et Portrait de Oopjen Coppit, épouse de Marten Soolmans pour 160 millions d’euros (Voir Le sort des deux toiles de Rembrandt enfin scellé).

Christie’s indique aussi une augmentation de 109% de ses ventes en ligne. Selon le communiqué, les collectionneurs issus de 184 pays y ont surtout recherché des œuvres dans les domaines de l’art américain, de l’art contemporain, de l’art asiatique et de la photographie.

Une expansion internationale

Par la suite, Christie’s espère continuer à attirer de nouveaux acheteurs. Après avoir ouvert un nouveau siège à Pékin en 2016 (Voir Christie’s inaugure un nouveau siège à Pékin avec une expo Picasso), la maison de ventes aux enchères va s’installer à Los Angeles dès le mois d’avril. L’occasion de profiter de l’essor de la côte ouest américaine. Christie’s met aussi en avant les grandes collections qui vont être proposées ces prochains mois, à l’instar de celles de Barbara Lambrecht ou d’Hubert de Givenchy. Autant de raisons d’espérer une meilleure année 2017.

Articles Similaires
Brooke Lampley

Brooke Lampley quitte Christie’s pour Sotheby’s

Il y a encore du nouveau du côté des grandes maisons de ventes aux enchères, qui ne cessent d’enchaîner les

phillips

Phillips veut miser sur l’art latino-américain

La maison de ventes aux enchères américaine vient d’annoncer dans un communiqué la nomination de Cândida Sodré, ancienne directrice de

ventes 2016 sales

Dix des plus belles ventes de 2016

Le marché de l’art est de plus en plus exigeant. Cela n’a pas empêché les collectionneurs d’investir pendant les grandes

Sotheby's Bowie maneker

Garanties, ventes stables mais en baisse… L’année 2016 du marché de l’art selon Marion Maneker

Marion Maneker est un spécialiste du marché de l’art. Quotidiennement, il livre ses analyses sur le site Art Market Monitor,

Brett Gorvy Christie's

Brett Gorvy quitte Christie’s

La fin de l’année réserve des surprises de taille. Brett Gorvy, président du département d’art d’après-guerre et contemporain, a annoncé

Pin It on Pinterest