Rodin est partout à Paris cette année. Au Grand Palais, qui lui consacre jusqu’au 31 juillet une superbe rétrospective. Au cinéma, dans le film de Jacques Doillon et sous les traits de Vincent Lindon. En compétition au Festival de Cannes, où le long métrage était présenté. Et dans les salles de ventes, où ses œuvres atteignent des prix de plus en plus élevés.

Artcurial proposait ainsi le 30 mai la sculpture en marbre blanc Andromède (1887), redécouverte par la maison de ventes aux enchères en Espagne. Trois des cinq exemplaires de cette sculpture sont conservés dans des musées. Selon Artcurial, une dizaine de collectionneurs se sont disputés l’œuvre, dans une “ambiance électrique”. Elle a finalement été adjugée à un collectionneur européen au téléphone pour près de 3,7 millions d’euros, soit 4,5 fois son estimation. Un plâtre de l’artiste avait déjà été retrouvé par les commissaires priseurs Gestas & Carrère et dévoilé à la presse le 31 mars. Il a cependant été classé Trésor National par le ministère de la culture et ne pourra pas être exporté pendant 30 mois.

Sotheby's impressionniste Rodin

L’éternel printemps d’Auguste Rodin © Sotheby’s

“Le sculpteur est l’artiste mythique à avoir dans sa collection” notait Béatrice De Rochebouet du Figaro au lendemain de la vente. L’année dernière, le marchand d’art norvégien Ben Frija payait 11,6 millions de livres sterling pour le bronze Iris, Messagère des Dieux chez Sotheby’s. Neuf ans plus tôt, il avait été adjugé pour 4 millions de livres sterling. Le record de ventes pour une œuvre de Rodin a été atteint en mai 2016, toujours chez Sotheby’s. L’éternel printemps s’était alors vendu pour 20,4 millions d’euros.

Cependant, ces prix restent moins élevés que ceux que peuvent atteindre ses contemporains, malgré l’immense notoriété de l’artiste. En avril dernier, Scott Reyburn du New York Times comparait ainsi les records de Rodin avec les prix de plus en plus hauts qu’atteignent les sculptures aux enchères. Reclining Figure d’Henry Moore s’est par exemple vendu pour plus de 33 millions de dollars chez Christie’s en juin 2016. “La raison pour laquelle les prix de Rodin n’ont pas encore explosé c’est tout simplement qu’il a produit beaucoup” expliquait Jérôme Le Blay du Comité Rodin (auteur du catalogue critique de l’œuvre sculptée de Rodin) au New York Times. Au milieu de cette abondante production, il y a aussi de nombreux faux, qui compliquent beaucoup les ventes. Les choses ont cependant tendance à changer. En effet, le Comité Rodin authentifie désormais les œuvres pour la somme de 1500 euros. Une expertise qui participe à donner une nouvelle légitimité au marché du maître français.

Articles Similaires
Camille Claudel

Une sculpture de Camille Claudel, retrouvée en avril, adjugée pour 1,18 millions d’euros

Rodin n’est pas la seule figure de la sculpture française à déchaîner les passions. Le travail de son élève Camille

Henry Moore Christie's Brexit

Photographie, dessin, sculpture… L’influence de l’œuvre de Rodin sur Henry Moore

À l’occasion du centenaire de la mort d’Auguste Rodin, le musée Rodin et le Grand Palais organisent une exposition monumentale

Sotheby's asie asia insurance chine

La Chine reprend la tête du marché de l’art

Artprice vient de publier son rapport annuel, réalisé en partenariat avec le groupe chinois Artron. L’occasion de dresser un bilan

Dmitri Rybolovlev

Dmitri Rybolovlev vend des œuvres de sa collection

Bloomberg donne des nouvelles de l’affaire qui oppose Yves Bouvier et Dmitri Rybolovlvev sous la plume de Katya Kazakina et Hugo

ventes 2016 sales

Dix des plus belles ventes de 2016

Le marché de l’art est de plus en plus exigeant. Cela n’a pas empêché les collectionneurs d’investir pendant les grandes

Pin It on Pinterest