Après les deux attentats qui ont frappé l’Angleterre, à Manchester puis à Londres, la campagne des législatives est particulièrement tendue. Alors que les ennemis politiques s’affrontent, l’artiste de street-art Banksy pensait avoir trouvé la situation idéale pour faire basculer l’élection au désavantage des conservateurs.

Une semaine avant le début des législatives, le mystérieux artiste a posté une annonce sur son site. Il promettait d’envoyer une édition limitée de sa célèbre Balloon Girl, graffiti montrant une petite fille qui lâche un ballon en forme de cœur, à quiconque pourrait prouver qu’il avait voté contre les tories, le parti conservateur britannique. Dans cette nouvelle version imprimée pour les législatives, le ballon était décoré aux couleurs de l’Union Jack.

L’offre était valable uniquement dans les six circonscriptions de sa ville d’origine, Bristol. Les votants n’auraient qu’à envoyer une photographie de leur bulletin de vote pour récupérer le précieux cadeau. Sur l’annonce figurait une “précision d’avocat” : “Ce cadeau n’a pas pour but d’influencer le choix des électeurs, il n’a aucune valeur financière, il ne peut pas être vendu.”

L’initiative a immédiatement été critiquée. Pour beaucoup, elle s’apparentait à un pot-de-vin. D’autres ont rappelé qu’il est interdit de demander à un votant de dévoiler son bulletin de vote ou de dire pour qui il a voté. C’est finalement suite à l’ouverture d’une enquête que l’artiste a dû annuler son offre.

Banksy a publié sur son site un communiqué en forme de “rappel de produits”. “J’ai été informé par la commission électorale que mon offre invaliderait le résultat de l’élection, peut-on lire. J’ai le regret d’annoncer que cette promotion mal pensée et douteuse d’un point de vue légal est annulée.”

Ce n’est pas la première fois que l’artiste prend position politiquement et notamment sur le sujet du Brexit. En mai dernier, il a réalisé une fresque à Douvres représentant un ouvrier en train d’enlever une étoile du drapeau européen. Plus d’un an plus tôt, en décembre 2015, il avait affiché quelques œuvres à Calais en soutien aux migrants.

Articles Similaires
Banksy

Banksy vend une œuvre pour s’opposer au commerce des armes

L’artiste Banksy s’est souvent servi de son art pour pointer du doigt les injustices de la société contemporaine. En 2015,

école 42 art 42

Art 42 met le street art à l’honneur et casse les codes du musée

À quoi ressemblera le musée du XXIè siècle ? C’est une question sur laquelle planche une équipe missionnée par le

sotheby's double contemporary

Sotheby’s double la mise par rapport aux ventes contemporaines de 2016

Les craintes liées au Brexit semblent loin et Sotheby’s a continué sur la lancée de Christie’s (Voir Une soirée de

Frieze Art Fair

La Frieze ne craint pas le Brexit

Le 23 juin dernier, la Grande-Bretagne votait pour sa sortie de l’Union Européenne. La nouvelle faisait l’effet d’une bombe dans

Kamel Mennour

Kamel Mennour ouvre une galerie à Londres

Le Brexit ne fait pas peur aux galeristes. Après Thaddaeus Ropac, qui a annoncé l’ouverture d’une adresse dans le quartier

Pin It on Pinterest