À l’approche de la Biennale de Venise, qui se tiendra du 13 mai au 26 novembre prochain, on voit de plus en plus clair dans le programme de l’événement. Chaque pays dévoile le contenu de son exposition. Le pavillon irakien prendra notamment une couleur politique en faisant dialoguer des œuvres d’artistes contemporains avec une quarantaine d’antiquités empruntées au Musée national d’Irak. C’est la première fois depuis 1988 que des objets issus de cette collection pourront quitter le pays.

La fondation Ruya, qui est en charge du pavillon, souligne que certains de ces objets ont une lourde histoire puisqu’ils font partie des œuvres volées en 2003 suite à la chute de Sadam Hussein. Le Musée national d’Irak a lui-même connu un destin douloureux. Fermé et pillé en 2003, il a finalement pu rouvrir ses portes en 2015. Une inauguration symbolique précipitée par les restitutions par Interpol et par la destruction du Musée de Mossoul par l’État Islamique.

“En montrant l’héritage artistique irakien de l’ère néolithique au présent, l’exposition Archaic explore la manière dont le passé de l’Irak a influencé les langages modernes et contemporains, expliquent les commissaires Tamara Chalabi et Paolo Colombo dans un communiqué de presse. Le pavillon mettra en lumière les opportunités et les restrictions imposées au pays par son héritage, et les replaceront dans le contexte fragile de la réalité d’aujourd’hui.”

L’exposition présentera aussi huit artistes irakiens modernes et contemporains ainsi qu’un projet de l’artiste Francis Alÿs, qui a passé neuf jours sur la ligne de front à Mossoul.

Articles Similaires
Louvre Abu Dhabi Jenny Holzer 2017

Les 5 évènements à ne pas rater en 2017

Biennales, inaugurations, expositions… La rédaction vous propose un tour d’horizon de cinq événements à ne pas rater en 2017 !

Philip Rylands

Philip Rylands quitte la collection Peggy Guggenheim

La Fondation Solomon R. Guggenheim a annoncé le départ de Philip Rylands, directeur de la collection Peggy Guggenheim à Venise

Syrie Irak Mesopotamie Louvre

Le centre de conservation du Louvre pourrait accueillir des œuvres de Syrie et d’Irak

Au début du mois de novembre, le Louvre de Lens a dévoilé sa nouvelle exposition, L’Histoire commence en Mésopotamie. Le

Joan Jonas, They come to us without a word au Pavillon américain À 78 ans, Joan Jonas est sans doute la doyenne des artistes représentant leur pays à la Biennale ; et c’est certainement grâce à cette maturité que la vidéaste américaine réussit le tour de force de traiter de sujets politiques et sociaux avec tant de légèreté et de personnalité. Sans discours moralisateur ni artifice explosif, l’artiste nous fait faire un voyage intérieur pour que nous sensibiliser à « la fragilité de la nature ». Intimiste et féminine, chaque pièce du pavillon est une pièce du puzzle que nous reconstituons grâce à la maestria de Madame Jonas. Chapeau bas. En savoir plus : joanjonasvenice2015.com/ venice

La prochaine Biennale de Venise se dévoile

Moins d’un an avant le début de la manifestation, la direction de la prochaine Biennale de Venise se précise. Le

galerie commerciale

Galeries commerciales et institutions publiques : des relations dangereuses ?

L’étude a été publiée par The Art Newspaper en avril 2016 : 30% des expositions personnelles dans les institutions majeures aux

Pin It on Pinterest