Depuis plusieurs mois, Ai Weiwei multiplie les actions choc, en soutien aux réfugiés. Après avoir organisé une marche avec Anish Kapoor, il avait annulé une exposition au Danemark pour protester contre une loi permettant de confisquer les biens des migrants à leur arrivée dans le pays (Voir Ai Weiwei annule une exposition au Danemark pour protester contre le traitement réservé aux réfugiés).

À ce moment déjà, les médias soulignaient le paradoxe entre ces actions et le fait que l’artiste chinois exposait ses œuvres au Bon Marché, temple de la consommation, et posait sur Instagram avec Paris Hilton.

Quelques jours plus tard, Ai Weiwei est allé plus loin en postant une photographie d’un goût douteux où on le voyait couché sur la plage de l’île de Lesbos, reproduisant la terrible image d’Alan Kurdi qui avait secoué l’Europe en septembre 2015. Présentée comme un « hommage » et prise par Rohit Chawla d’India Today, la photographie avait alors choqué une partie du monde de l’art. L’œuvre avait été jugée comme ratée.

Quelques jours plus tard, mi-février, l’artiste installait 14 000 gilets de sauvetage sur les colonnes du Konzerthaus à Berlin pour rappeler aux passants le sort des nombreux migrants qui tentent de traverser la Méditerranée. Ce n’est pas ce qui a dérangé le plus dans ses performances berlinoises. Son idée pour le gala très huppé Cinema for Peace, organisé à l’occasion de la Berlinale, a été bien plus controversée. L’artiste a installé sur le tapis rouge un canot de sauvetage sur lequel étaient inscrits les mots « Safe Passage ». Il a ensuite distribué à tous les participants des couvertures de survie à l’entrée de l’évènement. Les participants ainsi affublés ont été invités à prendre leur selfie de gala. Ai Weiwei a posté une photo du public sur son compte Instagram.

Tim Renner, figure de la culture à Berlin, a qualifié la performance « d’obscène ». De nombreux médias ont eux aussi souligné une tentative ratée de la part de l’artiste.

Depuis plusieurs mois, Ai Weiwei a installé un studio sur l’île de Lesbos, où arrivent de nombreux migrants, et partage régulièrement des photos et récits de leurs terribles traversées.

Articles Similaires
Ai Weiwei New York

Des habitants de Greenwich Village s’opposent au nouveau projet d’Ai Weiwei

En mars dernier, Ai Weiwei présentait son tout nouveau projet, Good Fences Make Good Neighbors (“Les bonnes clôtures font les

Ai Weiwei New York

Ai Weiwei va installer des clôtures à New York

Ai Weiwei a multiplié les performances et autres installations ces dernières années en soutien aux réfugiés. Il n’a eu cesse

Téhéran Tehran Berlin Iran

L’exposition du Musée d’art contemporain de Téhéran à Berlin est annulée

Au mois de janvier, la Gemäldegalerie à Berlin devait organiser une exposition rassemblant des prêts du Musée d’art contemporain de Téhéran.

Adrian Ghenie Sotheby's

Phillips et Sotheby’s lancent les ventes contemporaines à Londres

Après les ventes impressionnistes et modernes de la semaine passée, les grandes maisons de ventes ont continué sur la même

Ai Weiwei

Ai Weiwei annule une exposition au Danemark pour protester contre le traitement réservé aux réfugiés

Ai Weiwei ne cesse d’afficher son soutien aux réfugiés. L’année dernière, il organisait des marches avec Anish Kapoor pour attirer

Pin It on Pinterest