Le transfuge floridien de la foire suisse Art Basel se tenait au bord de l’océan atlantique pour la 12ème fois entre le 5 et le 8 décembre dernier. De l’avis général, cette édition ensoleillée a été l’une des meilleures. Tant par l’offre des galeries que par celle des institutionnels de plus en plus nombreux à Miami.

Les jeunes galeries, aussi bien que les galeries plus confirmées, pouvaient , dès le premier jour d’ouverture au public, sourire de leur succès. Des galeries “blue-chip” comme Peres Project de Berlin ou Mendes Wood de Sao Paulo ont pu renouveler leur accrochage plusieurs fois au cours des cinq jours qu’ont duré la foire. Des artistes très prometteurs et encore abordables comme David Ostrowski (qui entrera prochainement chez Simon Lee et Almine Rech) s’arrachaient dès l’ouverture de la foire. On sait quelles sont les bonnes galeries, lesquelles savent repérer les bons artistes, stars de demain, et les collectionneurs aussi bien que les investisseurs leur font confiance. Un signe: leurs listes d’attente s’allongent de jour en jour, chacun essayant, ou plutôt espérant avoir sa part du gâteau depuis que des oeuvres de très jeunes artistes passent de quelques milliers de dollars à plusieurs centaines en l’espace d’une année ou deux.

Les galeristes plus confirmés, eux aussi, pouvaient être tout sourire dès le vernissage d’ABMB, comme on l’appelle là-bas. Selon ArtInfo, David Zwirner avait cédé dès le premier jour une sculpture de Jeff Koons pour 8 millions de dollars, Christophe Van de Weghe un “Abstraktes Bild” de 1986 pour 3,2 millions de dollars et Helly Nahmad un Calder de 1970 pour 12 millions de dollars.

Articles Similaires
Andrea Rosen

Andrea Rosen annonce la fermeture de sa galerie de Chelsea

Le paysage des galeries new-yorkaises est en pleine mutation depuis deux ans. Plusieurs d’entre elles ont fermé leurs portes (Lisa

Gregor Hildebrandt

Gregor Hildebrandt à la galerie Almine Rech : “Les sillons des vinyles rappellent les marques de pinceaux”

Jusqu’au 25 février prochain, l’artiste allemand Gregor Hildebrandt propose une exposition labyrinthique à la galerie Almine Rech à Paris. Dans

Art Basel Miami

Une preview VIP moins fréquentée pour Art Basel Miami

Art Basel Miami n’est pas une foire comme les autres. C’est l’endroit où tous les VIP se retrouvent, où les

Laurence Dreyfus

Laurence Dreyfus : “Chez les américains à Miami, le désir d’art est toujours plus fort que la peur”

Depuis plus de 10 ans, la conseillère en art et commissaire d’exposition Laurence Dreyfus monte, en marge de la FIAC,

Chefs d’œuvres, découvertes et ventes soutenues à Art Basel 2016

Les galeries parisiennes et londoniennes s’accordaient à témoigner de ventes calmes, voire éteintes depuis janvier, et même à Frieze New

Pin It on Pinterest